Un nouveau billet de 50 euros pour déjouer la contrefaçon

Le billet, qui sera imprimé à 6,5 milliards d’exemplaires, est mis en circulation mardi. Il contient de nombreux dispositifs de sécurité pour décourager les faussaires.

Un nouveau billet de 50 euros sera mis en circulation mardi 4 avril dans les dix-neuf pays de la zone euro, avec une série d’innovations destinées à garantir une meilleure protection contre la contrefaçon. Ce nouveau billet, présenté lundi lors d’une conférence de presse à Paris, sera imprimé au total à 6,5 milliards d’exemplaires, dont un milliard issu de l’imprimerie de Chamalières, près de Clermont-Ferrand.

Lutte contre la contrefaçon
Comme les nouvelles coupures de 5 euros, 10 euros et 20 euros, mises en circulation depuis 2013, le billet de 50 euros « nouvelle formule » intègre une série de dispositifs de pointe afin de lutter contre la contrefaçon. « C’est un billet très innovant en termes de signes de sécurité », a assuré le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, lors de la conférence de presse.

Le nouveau billet intègre notamment un portrait de la « princesse Europe », personnage de la mythologie grecque, intégré dans une fenêtre transparente, elle-même située dans une bande métallique à droite du billet.

Il comprend par ailleurs des impressions en relief destinées aux malvoyants, et le chiffre 50 est écrit en vert émeraude, dans une matière qui change de couleur quand le billet est incliné. « On a aussi beaucoup de signes de sécurité qui sont cachés dans le billet », souligne Erick Lacourrège, directeur général de la fabrication de billets de la banque de France, qui évoque au total « plusieurs dizaines » de points d’identification.

source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/04/04/un-nouveau-billet-de-50-euros-pour-contrer-la-contrefacon_5105328_3214.html