Les USA en ont marre de la contrefaçon en Chine

Contrefaçon en Chine : mis sous pression, le leader Alibaba contraint de prendre des mesures.

Les USA en ont marre de la contrefaçon en Chine et placent Alibaba, le plus gros acteur chinois, sur la liste noire annuelle des sociétés qui vendent de la contrefaçon.

En réaction, on assiste à la première action judiciaire jamais prise en Chine par une plateforme de e-commerce contre des vendeurs de produits contrefaits. Alibaba veut faire un exemple et réclame plus de 200.000 dollars pour « violation du contrat et de goodwill ».

Alibaba, Taobao, c’est qui/quoi ?

Le groupe Alibaba a été fondé en 1999 par une équipe de 18 membres, dirigée par M. Jack Ma, président du groupe. La société détient près de 80% de parts de marché en Chine et est tout simplement la plus grande société de commerce en ligne au monde en termes de volume de marchandises brut.

Alibaba exploite différentes marchés en Chine :

    « Taobao » : le plus grand des sites de C2C d’Alibaba, équivalent à eBay, mais sans l’enchère. La société génère des revenus en vendant des annonces sur des pages sélectionnées et des résultats de recherche. C’est désormais la marque la plus chère en Chine estimée à 230 milliards de yuans (31 milliards d’euros). En comparaison, la marque « Apple » est évaluée à $ 154 milliard.
    « Tmall » : la plus grande plate-forme de Chine pour le commerce B2C.
    « Juhuasuan » : le marché le plus populaire en Chine qui offre, sous forme de promotions, des produits et services des vendeurs présents sur Taoboa.

Ces trois marchés représentaient plus de 75% du total des revenus d’Alibaba. En plus de ces trois marchés, Alibaba dispose aussi de Alibaba.com, 1688.com, et AliExpress.

Source : https://www.droit-technologie.org/actualites/contrefacon-chine-mis-pression-leader-alibaba-contraint-de-prendre-mesures/