Un nouveau billet de 50 euros pour déjouer la contrefaçon

Le billet, qui sera imprimé à 6,5 milliards d’exemplaires, est mis en circulation mardi. Il contient de nombreux dispositifs de sécurité pour décourager les faussaires.

Un nouveau billet de 50 euros sera mis en circulation mardi 4 avril dans les dix-neuf pays de la zone euro, avec une série d’innovations destinées à garantir une meilleure protection contre la contrefaçon. Ce nouveau billet, présenté lundi lors d’une conférence de presse à Paris, sera imprimé au total à 6,5 milliards d’exemplaires, dont un milliard issu de l’imprimerie de Chamalières, près de Clermont-Ferrand.

En lire plus

L'impression 3D : la porte ouverte aux contrefacteurs ?

Les fabricants doivent se préparer à la perspective de voir apparaître des objets arborant leur marque mais n’égalant pas le niveau de qualité du produit authentique.
Il n’est pas si éloigné le temps où il sera pour une marque de publier le plan numérique d’un produit sur une plate-forme web ; par exemple le plan d’une pièce détachée automobile que le client n’aura qu’à choisir. Puis il sélectionnera un fabricant et se fera expédier directement la pièce. Ce n’est là qu’un exemple des formidables possibilités qu’offrira à l’avenir le monde de l’impression en trois dimensions (3D).

En lire plus

Les USA en ont marre de la contrefaçon en Chine

Contrefaçon en Chine : mis sous pression, le leader Alibaba contraint de prendre des mesures.

Les USA en ont marre de la contrefaçon en Chine et placent Alibaba, le plus gros acteur chinois, sur la liste noire annuelle des sociétés qui vendent de la contrefaçon.

En réaction, on assiste à la première action judiciaire jamais prise en Chine par une plateforme de e-commerce contre des vendeurs de produits contrefaits. Alibaba veut faire un exemple et réclame plus de 200.000 dollars pour « violation du contrat et de goodwill ».

En lire plus